Crocheter ensemble

A la REcyclerie on bénéficie d’un cadre au charme comme on les aime, du soleil et du plein air, au choix, et après l’atelier on aime y rester diner.décor la REcyclerieAwa  finit son carreau 20×20 du patchwork pendant que je me fais un plaisir de garder son chouchou de bébé.

Awa à la Recyclerie

Bénévoles

Les personnes bénévoles dans une association çà va, çà vient, et c’est normal. Certaines sont par contre des piliers, sur lesquelles on peut vraiment compter. Sophie et Barbara nous suivent depuis quelques mois.  Expertes au crochet, elles vous accompagneront dans vos premiers pas ou échangeront  des points savants avec les initiées.

SophieBarbara

Les projets poussent au printemps

Notre équipe se consolide. Pom accompagne les femmes au Burkina pendant qu’en France Léa nous a rejoint.
Les bénévoles contribuent au succès des ateliers de crochet, les débutantes font des merveilles, et le patchwork participatif prend son rythme de croisière.

Armelle et la trousse

Armelle est venue nous montrer son oeuvre, une trousse commencée il y a quelques semaines à la REcyclerie, où elle était venue apprendre le crochet. bouquet de sacplasticAu café La Commune  là où est en train de s’implanter le patchwork participatif un samedi par mois, Jeanne, vraie crocheteuse aguerrie, a apporté sa récolte : un bouquet de sachets de belles couleurs choisies.

Barbara et le bidon d'Orange

Au même moment , un bidon bleu s’installe chez Orange à Ivry grâce à l’intervention de Barbara, bénévole et crocheteuse.

Un bel été se prépare !

 

 

Des femmes qui savent

C’est notre déchet le plus emblématique. Il passe par nos mains plusieurs fois par jour, c’est un objet facile, utile mais volatile et dangereux. Au delà de sa seconde vie en tant que sac poubelle, on ne le tri pas.  Quand il ne finit pas incinéré, il est jeté, le vent l’emporte, il va souiller les mers, empoisonner la terre et les animaux.
Le recycler en objets durables, comme le font les femmes au Burkina Faso est une solution, mais çà ne résout pas le problème, qui est dans la sensibilisation et l’éducation.

Abzeta crochèteA présent les femmes crocheteuses croulent sous les commandes. Elles travaillent vite, presque les yeux fermés. Elles savent que le sachet est toxique, même si elles n’ont pas eu la chance d’aller à l’école.

Le moment est arrivé, tant attendu par toutes, d’APPRENDRE. Le tableau est là, les cahiers et les crayons. Le premier objectif est d’apprendre à écrire son nom. Cette année, à l’AG, on n’a pas vu une seule croix dans le cahier de présence, car elles ont toutes signé.Abzeta

Ils hébergent un bidon bleu

Aujourd’hui, à Paris, c’est le jour de relève dans les lieux qui hébergent un bidon bleu. C’est grâce à eux que nous collectons VOS sachets.bidon de la Petite Rockette

Chaque lieu est unique. Il y a les incontournables lieux de recyclage dont la célèbre Petite Rockette et d’autres très officiels comme le Ministère de l’Intérieur. Dans le plus récent, Ma Ressourcerie, on peut voir en vente dans la vitrine les tapis et les corbeilles de Mandra, femme rom et auto-entrepreneuse de Montreuil. 
vitrine Ma ressourcerie